Nous venons de passer à l’heure d’hiver, et je me demande si vous ressentez un impact sur votre sommeil ?

Si votre réponse est négative, tant mieux ; votre horloge biologique s’adapte automatiquement !

Si votre réponse est positive, alors voici quatre clés pour aider votre horloge biologique à s’adapter !

De combien d’heures de sommeil avez-vous besoin pour être en forme ?

Pour certaines personnes adultes 4 heures par nuit sont suffisantes quand pour d’autres 10 heures sont nécessaires…

En général plus nous avançons en âge moins nous dormons…  La moyenne se situe vers 8 heures pour un adulte à l’âge de 30 ans, mais souvenez-vous quand vous étiez bébé… Vous passiez plus de temps à dormir qu’à être éveillé, entre 16 et 18 heures de sommeil… Alors que vers l’âge de 70 ans, la moyenne se situe autour de 6 heures.

En fait le nombre d’heures de sommeil dont nous avons besoin est très personnel ; ce n’est pas le nombre d’heures qui est important, c’est la vitalité que vous avez dans la journée…

Vous sentez-vous en forme dès le réveil, ressourcé et disponible ? Comment avancez-vous dans votre journée, avez-vous du tonus et vous sentez-vous en pleine capacité pour vivre chaque instant ?

“OUI” Bravo vous avez trouvé le nombre d’heures de sommeil idéales dont vous avez besoin pour être performant !

“NON”  Il vous manque des heures sommeil ou votre sommeil n’est pas réparateur…

Puisque nous passons environ le tiers de notre vie à dormir,  autant que notre sommeil soit bénéfique et utile n’est-ce pas !

Clé n° 1  : Donnez-vous juste la possibilité de dormir le nombre d’heures dont vous avez réellement besoin.

Etes-vous plutôt couche tôt ou couche tard ?

Nous avons tous notre propre horloge biologique qui est calée sur un sommeil de nuit. Il est bon de  savoir l’écouter pour adapter le moment idéal pour se glisser au lit ; les yeux qui piquent, les bâillements sont autant de signaux qui nous renseignent sur notre besoin de dormir.

Si nous n’avons pas assez dormi pendant plusieurs nuits ou que nous avons fait une nuit blanche,  nous avons une sorte de “dette” et dans ce cas notre corps nous adresse d’autres signaux pour nous inviter à combler cette dette. Ce peut-être la sensation de vivre au ralenti, des capacités intellectuelles réduites, des difficultés à mémoriser...

Clé n° 2  : Ecoutez votre corps et trouvez l’heure idéale pour aller au lit !

En quoi de bonnes nuits sont importantes pour notre santé ?

Tout comme la respiration et la digestion, le sommeil fait partie des besoins fondamentaux à la vie !

Pour notre bien-être, notre efficacité et notre sécurité dans la journée, il est primordial d’avoir un sommeil bénéfique et réparateur.

Il permet de maintenir notre mémoire au mieux de sa forme et facilite nos fonctions d’apprentissage en favorisant la reconstruction de nos neurones.

Chez les enfants il favorise la croissance et il participe aussi au développement notre immunité.

Vous avez certainement entendu parler de le Mélatonine, l’hormone du sommeil ? Elle est fabriquée naturellement par notre glande pinéale à partir de la sérotonine selon notre horloge biologique.

Clé n° 3 :  Permettez à votre glande pinéale de fabriquer de la Mélatonine en limitant les lumières bleues le soir et la nuit… Éteignez vos écrans d’ordinateur, tablette, téléphone portable, TV… dès que vous êtes au lit pour favoriser votre endormissement. 

Donnez à votre sommeil la place qu’il mérite tout simplement ! Une place de choix…

Quelques autres pistes pour optimiser la qualité de votre sommeil :

La respiration consciente et la méditation sont très efficaces pour favoriser l’endormissement ; voilà pourquoi j’ai le plaisir de vous offrir un processus de connexion au calme et à la détente

Rendez-vous sur ce lien pour le télécharger et bénéficier de la clé N° 4. 

Je vous souhaite de très belles et bonnes nuits ! Faîtes de jolis rêves… zzzzzz

Et si vous souhaitez savoir si vous dormez assez ou si votre sommeil est réparateur ? L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance propose un test disponible sur ce lien selon l’échelle de somnolence d’Epworth.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *